Aller directement au contenu principal
Menu secondaire du site :

Patrimoine & histoire

Eglise

L’église Saint-Epvre

EgliseErigée au XVIIe siècle, dont la tour du clocher est le seul vestige de l’église romane d’origine, l’église Saint-Epvre, classée Monument Historique en 1998, mérite le détour pour son statuaire, une piéta, le Retable des XII Apôtres (XVe siècle) et une toile dite « Maurice Denis », tenant son nom du parrainage du maître impressionniste à trois de ses disciples à l’origine du tableau.

Huit siècles d'histoire

D'après les érudits qui se sont penchés sur son cas, l'église de Contrexéville fut édifiée entre l'an 1150 et l'an 1200, c'est dire qu'elle vu plus de trente générations de Contrexévillois se succéder sous son auspice ; elle a été pendant huit siècles le témoin de nombreux événements qui se déroulèrent dans le village, elle a rythmé la vie angélus, des baptêmes, des mariages et des glas…

Aujourd'hui la tour du clocher est le seul vestige de l'église romane d'origine, dont il ne reste plus aucun autre élément debout. 

Les traces écrites

Cette église a une histoire, sur le chevet de laquelle se sont penchés d'éminents spécialistes, leurs études font encore référence de nos jours, ceux qui par la suite écriront sur l'église de Contrexéville, puiseront largement dans leurs ouvrages.

Ce sera d'abord un curiste distingué venu aux eaux en 1874, descendu à l'hôtel "des XII apôtres" comme il se doit pour un ecclésiastique : mon seigneur Barbier de Montault. Puis en 1913 George Durand, archiviste de la Somme et correspondant de l'institut et enfin en 1980, le conservateur des archives de France, Hubert Collin.

La tour Romane

Le 3 Mars 1926, la tour romane de l'église St Epvre de Contrexéville fut inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques de Lorraine. Elle sera définitivement classée le 19 septembre 1998 devenant ainsi le seul monument classé du patrimoine.

Les 5 visages de l'Eglise

(Photo 5 visages Eglise – Eglise 1)

eglise1 Initialement, l'église fut construite au premier âge roman. D'après H.Collin, simple et robuste, elle dut être édifiée vers 1150, au tout début de la transition du roman au gothique dans notre région. Son style est identique à celui de l'église Notre Dame de Médonville, à la différence que l'architectonique de celle-ci est nettement plus élaborée et plus ornementée que notre frustre édifice contrexévillois. Le chevet plat orienté vers le soleil levant et la tour sont trapus, le rez-de-chaussée est agrémenté de voûtes à croisées d'ogives avec des grosses liernes.
eglise2 La tour fut rehaussée d'un étage avec des baies géminées, vraisemblablement vers 1200, les spécialistes en attribuent l'architecture caractéristique à la seconde période de l'âge roman. L'église y gagnera en hauteur, ce qui lui donnera une allure plus élancée ; hormis la charpente de la toiture, la tour-clocher ne changera plus.
eglise3 Au XVIème siècle, à l'époque où les églises de la région subiront des restaurations et qu’elles s'orneront dans le même temps d'une riche statuaire, la modeste nef de l’église de Contrexéville sera démolie ou remaniée pour être réédifiée avec deux travées, au-dessus desquelles seront construites des voûtes en croisées d'ogives avec des liernes plus fines.
eglise4 1774-1777, après un procès entre les habitants et les décimateurs : démolition du chevet plat et de la nef orientée Ouest - Est, puis reconstruction d'une nef plus grande que la précédente et d'une abside semi-circulaire qui seront désorientées du Nord vers le Sud.
eglise5 Au XIXème siècle, sera reconstruite la nouvelle charpente de la toiture qui rehaussera de 10 mètres la hauteur initiale des 22 mètres de la tour-clocher. En 1932 le portail Nord sera construit. Ce sont là les travaux les plus importants qui modifieront quelque peu l'aspect de l'édifice, qui subira cependant de nombreux autres aménagements : plusieurs ravalements des façades extérieures, multiples réfections des murs intérieurs et des plafonds, changement des vitraux, réaménagement de l'intérieur et du mobilier.

 

Statuaire de l’église

St Epvre :

Datée du XVIème siècle, cette sculpture bien proportionnée se signale par un drapé des vêtements finement reproduit et travaillé.

L'évêque tient contre lui le livre de la doctrine. Il est ouvert, ce qui peut être interprété comme le symbolisme du savoir et de la quantité mesurable.

Cette représentation de St Epvre du XVIème siècle ne faisait pas partie de l'église à la fin du XIXème siècle. On ne connaît ni son origine ni sa date d'apparition au sein de la statuaire locale.

Contenus annexes :
Nos publications
coup d'oeil
Coup d'oeil
  Consulter
 
fêtes et manifs
Programme des fêtes et manifestations
  Consulter
 
Contact
Mairie de Contrexéville
75 rue Gaston Thomson
88140 CONTREXEVILLE
  03 29 08 09 35
  03 29 08 58 07
  Voir les horaires
  Contactez-nous
Vos démarches
Gérez vos démarches administratives en ligne et consultez nos guides pratiques et nos nombreux dossiers.
  Accéder
 
  Marchés publics